Le hors piste: des risques à ne pas prendre à la légère

Si vous êtes un adepte des sports de glisse, que ce soit le ski ou le snowboard, vous avez probablement déjà entendu parlé du hors piste, voire tenté vous- même l’expérience.
Le hors piste désigne le fait de pratiquer un sport de glisse en dehors des itinéraires prévus. Les personnes s’adonnant au hors piste empruntent donc des itinéraires non balisés et/ou non surveillés, souvent à leurs risques et périls.

Pourquoi est-on tenté par le hors piste ?

A l’intérieur du domaine skiable, les adeptes du hors piste descendent par exemple entre deux pistes balisées. Le hors piste est très fréquent. Il possède l’avantage de procurer plus d’espace au skieur qui s’éloigne des pistes bondées. Il procure également beaucoup de plaisir au skieur car il lui permet de profiter de grandes pentes de neige poudreuse et non damées.


Il provoque chez les personnes qui le pratiquent une grande montée d’adrénaline. Malheureusement, la plupart des accidents graves sont liés à la pratique du hors piste. Il s’agit très souvent de débutants ou de skieurs non prudents.
le hors piste à ne pas prendre à la légère

Les règles de sécurité à respecter

Pour pratiquer le hors piste dans la plus grande sécurité, il est en effet nécessaire de suivre quelques règles. Tout d’abord, il faut s’en sentir capable, c’est- à- dire être un skieur avec un très bon niveau, une bonne connaissance des lieux mais également une expérience sur la montagne en hiver et ses dangers (stabilité du manteau neigeux, avalanches, glaciers,…).

Quel que soit votre niveau, il est primordial de ne jamais faire du hors piste seul. En cas d’accidents, les secours peuvent mettre plus de temps à accéder à ces endroits plus dissimulés. Avant de vous aventurer pour du hors piste, renseignez- vous sur le risque d’avalanches. Rien ne sert de vouloir braver le danger à tout prix. Les avalanches sont fréquentes en montagne et une annonce ne doit pas être prise à la légère. Pour faire du hors piste, il faut également veiller à être bien équipé: équipements de protection, pelles et sondes, balises de détection et un baudrier pour une pratique sur les glaciers.

Renseignez- vous au préalable auprès du pays et de la station dans laquelle vous souhaitez effectuer du hors piste. En effet, à certains endroits, il est considéré comme illégal, de plus en cas d’imprudence notoire les assurances ne prendront pas en charge financièrement les frais occasionnés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *